mardi 13 mai 2014

PREMIÈRE ÉTAPE DU VOYAGE AU MATO GROSSO DO SUL:

CAMPO GRANDE, VILLE-DORTOIR

Depuis Natal (Rio Grande do Norte), direction Campo Grande (Mato Grosso do Sul), point de départ de notre expédition dans la région. 
 Départ: 15h30
Arrivée: 22h30

Traverser le Brésil en avion c'est comme aller sur un autre continent pour un européen qui a l'habitude de traverser son pays en quelques heures avec RyanAir ou le TGV. Mais ici non non, on reste dans le même pays malgré la longueur du vol. 



Notre voyage commence à l'aéroport de Campo Grande, capitale de l’État du Mato Grosso do Sul où atterrit notre avion. Après avoir récupéré notre sac-à-dos de compagnie nous nous dirigeons à l'extérieur pour nous mettre dans la file pour attendre un taxi. A notre grande surprise, une dame élégante vient à notre rencontre et commence à nous parler en français (avec un gros accent bien brésilien):
Je vous ai vu dans l'avion parler français, je suis professeure à l'université ici je peux vous aider si vous voulez!
Surprise et un peu méfiante je lui réponds que c'est très gentil de sa part mais que je parle le portugais et que nous pouvons nous débrouiller en prenant un taxi. Mais celle-ci insiste en nous proposant son aide et, malgré le regard farouche de Franz, je finis par accepter de la suivre pour qu'elle nous aide à trouver l'auberge ou nous passerons la nuit. J'ai rapidement compris que ici au Mato Grosso do Sul:

(La gentillesse génère de la gentillesse)

Ordália nous conduit donc jusqu'au Hostel Vitória Régia, gracieusement sans accepter de billet en guise de remerciement, et elle nous laisse même ses coordonnées et nous invite à la contacter si nous rencontrons des problèmes durant notre séjour. Je lui tends donc de quoi noter et lui promets de penser à elle en la remerciant dans mon carnet de voyage. 
Souvent au Brésil c'est comme ça: on tombe sur une étoile filante humaine qui brûle de générosité, et on se sent réconfortés de savoir que nous ne sommes pas complètement condamnés à la médiocrité éternelle. 

Souvenir de la pousada qui fait ce petit montage pour tous ses visiteurs
Première nuit en toute simplicité dans cette pousada où nous faisons connaissance au beau milieu de la nuit des moustiques warrior du Mato Grosso do Sul qui résistent à tous les anti-moustiques possibles et imaginables (sauf celui de ma tata) et qui piquent plus vite que leur ombre: en l'espace d'une minute on peut se retrouver avec 5 piqures sur le dos sans même s'en apercevoir. 
Réveil à 5h45, petit déjeuner express gentiment préparé par notre hôte et direction la gare routière pour prendre notre bus pour Miranda. Nous croisons un routard éternel néerlandais qui depuis 3 mois est on the road en Amérique latine (Mexique, Colombie, Guatemala, Brésil) et souhaite comme nous aller dans le Pantanal sans savoir par où aller - un vrai routard quoi! - et nous partons.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire